• Melun

    MELUN (77)


     

    C'est une ville dont les traces remontent à 52 avant J.-C. (Melodunum). Son nom moderne date du VIe siècle (latin Meluneum). Saint Savinien et saint Aspais prêchent l'évangile à Melun dès le IIIe siècle.<o:p style="color: #990000;"></o:p>
    Clovis élève Melun au rang de duché. Il fait fortifier la ville qui connaît un renouveau. Sa richesse engendra quelques malheurs tel les raids vikings qui touchent également cruellement la ville. Citons ici les raids de 852 et de 886 pour l'exemple.<o:p style="color: #990000;"></o:p>
    En 991, avec la complicité du vicomte de Melun, Eudes Ier de Blois s'empare de la ville qui appartenait à Bouchard le Vénérable, comte de Vendôme et de Melun depuis son mariage avec Elisabeth de Melun. Ce dernier étant un fidèle d'Hugues Capet, une alliance fut monté avec Foulque Nerra, gendre de Bouchard et Richard Ier de Normandie qui permit la reprise de la ville.<o:p style="color: #990000;"></o:p>
    Les premiers Capétiens résident souvent à Melun tandis que Montereau se dote d'un château-fort en 1026. Quand Abélard est chassé de Paris en 1138, c'est à Melun qu'il vient poursuivre son enseignement.<o:p style="color: #990000;"></o:p>
    En 1420, Melun soutient un siège mémorable devant les Anglais et les Bourguignons. La famine cause la chute de la ville. La devise de la ville est : « Fidèles aux murs jusqu'à manger des rats ». Cette devise vient du fait que les habitants de Melun résistèrent lors du siège anglais en mangeant les rats.<o:p style="color: #990000;"></o:p>
    Le département de Seine-et-Marne est formé le 4 mars 1790 par assemblage de parties de l'Ile-de-France, de <st1:personname style="color: #990000;" productid="la Brie" w:st="on">la Brie</st1:personname>, de <st1:personname style="color: #990000;" productid="la Champagne" w:st="on">la Champagne</st1:personname> et du Gâtinais. Melun devient préfecture.


     

    La Mairie

     

     

     

     

     

     

     

     

    sources : Wikipedia
    <o:p></o:p>